Une école où l'on peut tout voir ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Ce forum est mis à l'arrêt, nous l'avons totalement refait. Je vous en prie, rejoignez-nous de nouveau à cette adresse ! Nous vous attendons avec impatience ! -> http://strangeacademyrpg2.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]

Aller en bas 
AuteurMessage
Atsuka Muroko
Fondatrice et Directrice de l'école ainsi que prof de Français
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 18
Localisation : Partout à vous surveiller

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Lun 24 Mar - 19:11



~ Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ?

« La raison a ses raisons que la raison ignore. »
Atsuka & Antoine



Lorsqu'Antoine et moi nous quittâmes, je partis vers ma chambre. Lui, il fit demi-tour. Il devait avoir ses raisons. Une fois dans ma chambre, je regardai le tas de copies posées. Il était tard, mais, rapidement, je les corrigeai. Une fois cela terminé, je m'empressai de me coucher, car, je devais me lever très tôt le lendemain. Je m'allongeai, impatiente, rêveuse de ce que l'on pourrait faire le lendemain, surtout qu'il allait faire beau ...

J'ouvris les yeux, fatiguée, épuisée. La nuit avait été longue. Pas moyen de fermer l'oeil. Je ne savais même pas pourquoi, peut-être mon excitation digne de celle d'une enfant ?  Mes yeux se posèrent sur le radio-réveil près de mon lit, et c'est avec difficulté que je distinguais : 7:05. Je ne l'avais pas entendu sonner, mais je soupirais. Il était hors de question que je me recouche, et me rendorme, ou bien que j'annule mon Rendez-vous avec Antoine. Non, j'étais tellement heureuse de sortir un peu, d'aller me promener seule à seul avec lui. Je m'étirai, la bouche grande ouverte, avec toute la classe du monde. Je passai dans ma salle de bain, et je cherchai un instant comment m'habiller. Je voulais être jolie. Je ne comprenais pas pourquoi, pour une fois, je voulais être belle, féminine. Peut-être qu'Antoine ne me laissais pas indifférente ? J'effaçai rapidement cette idée de mon esprit, en esquissant un léger sourire. Au final, je me fis jolie. Même Knight parut surprit. J'étais habillée d'une jolie robe blanche descendant jusqu'à mes genoux, avec un gilet gris, et des ballerines de la même couleur. Pas de maquillage, et les cheveux toujours lâchés. J'attachai à mon cou un collier, que je tenais de ma mère. Je ne le portais pas souvent, mais pour une fois ... J'avais l'impression de retomber dans l'adolescence, où, lorsque je sortais, j'essayais toujours de me faire belle pour le garçon que j'avais en vue. Impatiente, je regardai le temps défiler, et lorsque neuf heures moins cinq arriva, je me rendis à notre point de rendez-vous. Je ne l'attendis pas très longtemps, et il fut à l'heure. Et c'est avec un grand sourire et un bisou sur la joue que je l'accueillais. Je ne lui laissai le temps de rien, et je lui attrapai la main.

"Aller, viens, on va bien s'amuser tous les deux !"


Je ne sais trop ce qu'il ressentait à cet instant, et je ne me laissai moi-même pas le temps d'étudier son visage. Je commençai à courir, heureuse, joyeuse. Je traversai les rues, m'arrêtant à de nombreuses boutiques, aux stands d'un petit marché exceptionnel. Les animaux, les bijoux ... Le pauvre, c'est à peine si je lui laissai le temps de respirer ! J'étais une enfant. Oui. Il devait certainement avoir l'impression de garder une enfant de 6ans, tout au plus. Surtout que je n'avais pas dormi, et j'étais encore pire lorsque c'était le cas. Oui, ce n'était pas logique. Mais, je n'ai jamais été logique.

Quelques minutes, plus tard, alors que ça faisait déjà une demi-heure que nous marchions, je l'assis sur un banc, et je me penchais au-dessus de lui, et lui dis, toujours aussi enjouée :

"Alors, tu veux faire quoi ? Y'a de tout aujourd'hui ! Même un parc d'attraction ! Je marquai une pause, et dis, doucement : Mais, il faut qu'on passe à l'opticien, avant, je t'ai promis des lunettes. Aller, cette fois, j'te laisse gérer la marche !"


Je me demandai si je l'épuisai, ou s'il regrettait d'être là. J'attendis doucement sa répoonse, impatiente.

[Désolée c'pas top !]
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangeacademyrpg.forumactif.org
Antoine Guyot
Professeur de Mathématiques
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 18
Localisation : Partout et nul part.

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Mar 25 Mar - 15:10

6h50 du matin. Pourquoi une heure si matinale? Antoine n'a jamais été un grand dormeur, de toute façon. Mais ce n'était pas ça qui l'avait réveillé, ce matin-là. Il se sentait ... tiraillé. Oui, c'était le mot. Tiraillé entre une grande impatiente, mêlée de beaucoup de curiosité, mais aussi une grande crainte. Une grande angoisse dut à sa grande timidité, certainement. Atsuka avait été si gentille avec lui, la veille ... Il redoutait vraiment cette journée. Elle serait certainement déçue de voir à quel point il était coincé. Mais il n'y pouvait rien! Il avait toujours vécu ainsi ... Sans l'amitié, ou l'affection de quiconque. Il ne savait pas comment s'y prendre. Toujours en est-il que désormais qu'il était réveillé, il n'avait rien à faire. Il ouvrit son placard et sortit les rares tenues qu'il avait ... Il présumait qu'il devait être au moins présentable, pour la journée. Il mit donc de côté tous ses survêtements, qu'il portait très souvent. Bon, il ne lui restait pas grand chose. Il n'était pas trop matérialiste et il possédait peu de biens.

Finalement, au bout de dix minutes, il finit par se mettre son plus beau jean et un pull à manches longues. Et comme s'il n'était pas déjà si ridicule sans en plus rajouter sa tenue, voilà que ce pull était à carreaux ... Une fois qu'il fut prêt, il fit son lit, et ouvrit sa fenêtre. Il était dans les temps pour assister au lever de soleil. Il profita de ce moment court mais magnifique pour se changer les idées. Il rêvassa un moment. Qu'allaient-ils faire aujourd'hui? Il sentait déjà que cette journée risquait d'être épuisante. Mais il avait le pressentiment qu'elle serait aussi très instructive et surtout très joyeuse. C'est dans cet état d'esprit qu'il rejoignit son bureau pour corriger ses dernières copies. De bon matin, c'était dur, mais il y était habitué. Il était désormais 8h00.

Les erreurs aberrantes et saugrenues qu'il put lire sur les copies de ses élèves lui changèrent les idées et le détendirent même quelques instants. Pour une fois que ces erreurs monstrueuses pour un professeur le soulageait plus qu'autre chose ... C'était vraiment un jour spécial. Le temps passa plus vite qu'il ne s'y attendait. Lorsqu'il eut terminé de corriger sa dernière copie, et qu'il leva la tête pour regarder l'heure, il remarqua avec stupeur que son rendez-vous était dans un peu moins d'un quart d'heure. Il rangea rapidement son bureau et entreprit de se coiffer un peu ... Bah oui, même les hommes ils se coiffent parfois. Surtout qu'en on s'appelle Antoine et qu'on a des cheveux qui nous tombent jusqu'aux. Même comme d'habitude, le professeur eut beau se battre, sa tignasse brune resta ébouriffée. Mais il n'avait plus le temps de trouver une solution. C'était l'heure. Il quitta sa chambre et marcha rapidement dans les couloirs. Lorsqu'il arriva devant le portail, Atsuka était déjà là, l'attendant.

Antoine fut très surpris en la voyant. Il ne l'avait jamais vu si bien habillé. D'habitude, elle portait des vêtements softs, pas franchement très harmonisés, qui ne faisaient pas forcément très féminin ni bien habillé, non plus. Un peu comme lui quand il allait en cours quoi. La directrice ne se prenait pas trop la tête non plus. D'ailleurs, y avait-il un prof sur Terre qui tous les matins, choisissait sa plus belle tenue pour aller donner cours? Il en douta un instant. Toujours en était-il qu'elle était vraiment ravissante dans cette robe blanche. Il s'approcha d'elle, un peu hésitant. Elle lui sourit et lui déposa, comme la veille au soir, un bisou sur la joue. Et voilà que cette satanée couleur rouge piment lui revenait sur les joues. Il n'était vraiment pas habitué! Elle lui attrapa la main et commença à courir.

"Aller, viens, on va bien s'amuser tous les deux !"

Trop surpris pour protester, il se laissa guider. Il eut à peine le temps de reprendre ses esprits qu'ils étaient déjà en ville ... Impressionnant. D'habitude, il mettait plus d'une demi-heure à y aller avec son sens de l'orientation .. égal à zéro. Atsuka avait bien choisi le jour de leur rendez-vous , un marché s'était installé en ville. La directrice, qui paraissait pourtant si sérieuse, semblait retrouver son âme d'enfant, pour le plus grand malheur (ou pas) d'Antoine qui avait du mal à suivre. Il n'était pas quelqu'un d'excité, loin de là. Il était très calme, très posé. Alors que là, en plus de marcher, voir de courir de partout, il était assaillit d'émotions. Il n'arrivait pas à se calmer. Quelques minutes plus tard, elle le conduisit jusqu'à un banc, où il s'assit avec soulagement. Mais à peine eut-il le temps de reprendre son souffle qu'Atsuka était déjà prête à repartir ...

"Alors, tu veux faire quoi ? Y'a de tout aujourd'hui ! Même un parc d'attraction ! Mais, il faut qu'on passe à l'opticien, avant, je t'ai promis des lunettes. Aller, cette fois, j'te laisse gérer la marche !"

Il la regarda avec stupeur. Comment pouvait-on être aussi enthousiaste qu'elle? Il sentait qu'il n'était pas au bout de ses surprises. Lui qui pensait que ce serait une petite journée tranquille entre deux adultes assez calmes, d'apparence ... C'était loupé! Il ne fallait pas se fier aux apparences : il venait de le comprendre. Pourtant, il ne regrettait pas d'être avec elle, aujourd'hui. Disons que c'était tout nouveau pour lui, alors il s'inquiétait un peu et ne savait trop quoi répondre. Il n'était pas un meneur ... C'est un peu inquiet qu'il lui fit une proposition.

- Et .. et si nous allions nous promener aux alentours de la ville, plus au calme? Nous reviendrons un peu plus tard, lorsqu'il y aura un peu moins de monde. Enfin ... Si tu veux ... Disons que je ne suis pas bien à l'aise dans la foule ...

Il baissa les yeux. Pourquoi fallait-il toujours qu'il se fasse passer pour un idiot? Il l'était très certainement ... C'était pour ça. Atsuka aimait la ville, ça se voyait. Mais lui détestait ça. La foule, ça le stressait. Il n'était vraiment pas doué, c'était le cas de le dire. Et il manquait cruellement de confiance en soi. C'était certainement son plus gros défaut.


♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teiko Koeyko
Fondatrice, vampire et élève de 7ème année
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 18
Localisation : In your face mouah ah ah

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Mar 25 Mar - 17:15



~ Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ?

« La raison a ses raisons que la raison ignore. »
Atsuka & Antoine


Je me concentrai un instant sur les expressions de son visage, et en fait, il parut heureux d'être enfin posé. Avais-je fais une bêtise ? Il me répondit alors qu'il préférait aller en dehors de la ville. Je me demandai si, vraiment, je ne le faisais pas regretter sa présence. Enfin. Il s'attendait peut-être à mieux ? Il était peut-être même déçu ... Je lui souris, et ne laissai pas paraître mes émotions. J'hochai doucement la tête, et lui attrapai la main, afin de partir en marchant. Nous quittâmes la ville, afin de rejoindre des endroits plus calmes. En fait, je ne me rendis compte que bien tard que je n'avais pas lâché sa main, ainsi, je la gardai quelques minutes de plus, sans réellement m'en apercevoir. Lorsque je m'en rendis réellement compte, je lui lâchai la main, les joues légèrement rosâtres, en m'excusant. Je me râclai ensuite la gorge, gênée. Puis, j'éclatai de rire nerveusement. Je me trouvai idiote, ce n'était pas moi, ça. J'osai à peine regarder Antoine dans les yeux. Mais, qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Je me trouvai vraiment très bête. Très très bête. D'habitude, j'étais franche, sûre de moi, et là ... Là, j'étais vraiment redevenue une petite fille, gênée, nerveuse, intimidée pour rien. Ce que j'étais, bien des années avant. Je devais être bien énervante. Je courais partout, ne lui laissait même pas le temps de parler, à peine de respirer, puis, soudainement, je me gênais pour rien. Non, j'haïssais cette personne que je montrai. Oui. Vraiment. C'était une personne que je détestais du plus profond de mon âme. Ce n'était pas moi. Ce n'était plus moi. Je soupirai un grand coup, et je me laissai tomber dans l'herbe, d'abord allongée. Je fis signe à Antoine de faire pareil. L'endroit était très calme, cela devait lui plaire.

Je restai quelques minutes à observer le ciel, les nuages. Et, telle une enfant, je m'amusai à découvrir des formes dans ceux-ci. Alors, je pontai du doigt, et énnonçai à voix haute, les formes que je pouvais découvrir. Je fermai les yeux, afin d'aspirer un grand bol d'air, et je me tournai sur le ventre, pour observer Antoine. Je m'amusai ensuite à essayer de replacer ses cheveux. Oh, mais ils étaient très rebels. Cela m'agaça un instant, et, en même temps, pour le taquiner, je relevai la tête vers la rivière, et, d'un simple coup d'oeil, amenait une petite quantité d'eau, que je lâchai sur Antoine. Je plaçai ensuite ses cheveux à ma guise, en riant. Puis, je lui tirai la langue.

J'avais en moi la grande envie de lire ses actuelles pensées, mais je n'en avais pas le droit. J'étais tellement curieuse de savoir ce qu'il pensait de moi, de cet instant. Est-ce qu'il voulait partir, ou est-ce qu'il était heureux d'être là ? Je n'avais pas le droit, non, pas le droit de lire dans ses pensées. C'était une ateinte à sa vie privée, et, je ne devais pas profiter de mon don. Alors, je ravalai ma curiosité, en continuant de le regarder fixement afin de deviner ses pensées ...

"Désolée de t'avoir limite pressé tout à l'heure. Je dois te paraître bien chiante, maintenant ... Tu dois même regretter d'être là !"


J'avais pensé à voix haute, mais cela m'importait peu. Je lui souris, et je m'amusai, d'un regard, à faire une couronne de fleurs. J'aimais ce don des éléments, j'aimais joeur avec la nature !
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Guyot
Professeur de Mathématiques
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 18
Localisation : Partout et nul part.

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Mar 25 Mar - 18:03

Atsuka ne sembla pas se vexer, elle sourit même à Antoine, qui fut très soulagé. Elle lui attrapa une nouvelle fois la main, et ils se remirent en route, plus doucement et plus calmement cette fois-ci. C'était vraiment un moment agréable ... Le calme, la présence d'Atsuka. Le jeune professeur se sentait heureux et durant quelques minutes, son anxiété disparu totalement et il se sentit libre. Mais brusquement, la directrice retira sa main comme si elle avait reçu une décharge électrique. Le prof de maths la regarda un instant. Son teint avait prit une couleur .. qui ne lui était pas inconnu. Elle s'excusa et se mit à rire nerveusement ... Avait-il fait quelque chose de mal? Il préféra ne rien dire. C'était certainement mieux ainsi. Elle s'allongea dans l'herbes, à quelques pas de là, et invita Antoine à en faire de même. Hésitant, il s'assit tout d'abord et voyant que l'herbe n'était pas mouillée, il s'allongea à son tour. Une rivière coulait non loin ... C'était vraiment un chouette moment!

Une percée à travers les arbres faisait découvrir le ciel bleu, parsemé de nuages blancs. Atsuka, tout en les désignant du doigt, confiait ce à quoi leur forme lui faisait penser. Antoine ne voyait pas souvent la même chose ... Manquait-il peut-être d'imagination, en fait. Non, il avait toujours été imaginatif. Peut-être trop, même. Alors qu'il commençait à somnoler, bercer par la brise légère, le clapotis de l'eau et la chaleur d'Atsuka, il se fit asperger d'eau. Il ouvrit les yeux brusquement et remarqua le regard amusé de la directrice, braqué sur lui. Il eut envie de rire, sincèrement, mais il resta muet de stupéfaction. Tout en riant, elle essayait tant bien que mal de recoiffer ses cheveux, chose que lui-même n'arrivait jamais à faire. Puis, comme une enfant, elle lui tira la langue. Le professeur, resté impassible jusque là, lui sourit, gêné et heureux à la fois.

"Désolée de t'avoir limite pressé tout à l'heure. Je dois te paraître bien chiante, maintenant ... Tu dois même regretter d'être là !"

Regrettait-il d'être là? Non, pas vraiment. Son cœur battait toujours à mille à l'heure, mais que pouvait-il y faire? Il était heureux. C'était si rare pour lui de ressentir une telle chose. Il n'était pas non plus habitué à un contact si .. rapproché avec quelqu'un d'autre. Oui, c'était ça; Il se retourna à son tour, et s'assit. Il était un peu plus haut qu'Atsuka, désormais. Mais avec sa carrure un peu .. pas du tout impressionnante, il ne la dominait en rien. Il remarqua alors que la directrice arrivait à faire des choses avec les éléments de la nature, rien que d'un regard. Était-ce son don? Généralement, les humains parlaient peu de leur don. Antoine se doutait même que la directrice ne connaissait pas les siens non plus, à moins d'avoir épluché son dossier. En même temps, son pouvoir n'avait rien de bien ... impressionnant non plus. Il sourit à cette pensée.

- Je ne regrette absolument pas Atsuka! Je ne me suis jamais aussi bien senti. Je .. je suis juste un peu .. surpris et anxieux, vois-tu? C'est le manque d'habitude. Mais toi, tu es si gentille et si joyeuse! Tu dois t'ennuyer avec quelqu'un d'aussi peu amusant que moi, non? demanda-t-il.

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuka Muroko
Fondatrice et Directrice de l'école ainsi que prof de Français
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 18
Localisation : Partout à vous surveiller

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Sam 29 Mar - 22:26



~ Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ?

« La raison a ses raisons que la raison ignore. »
Atsuka & Antoine


Sa réponse me fit chaud au coeur. Je répondis à ça question d'un air enjoué :

"Non, j'aime être avec toi ! De plus, tu me remets toujours sur un chemin un peu plus sérieux, et cela ne me fait pas de mal !"


Je lui esquissai un grand sourire. Je ne savais trop quoi faire, durant quelques instants, afin de le faire sourire un peu. J'aimais son sourire, j'aimais le voir sourire. Cela me faisait chaud au coeur, et celui-ci s'accélérait, provoquant en moi une grande joie, qui me faisait moi aussi sourire. Oui, j'étais vraiment bien lorsque je le voyais sourire. Cela me donnait encore plus envie de rire, de jouer, et de le voir sourire encore. L'entendre rire ? C'était ça, en 4 fois pire ! C'était toujours un énorme bonheur qui m'envahissait ! Je l'entendais très peu souvent rire, c'était vraiment très rare. Mais, j'aurais pu l'entendre des heures durant, sans arrêts. C'était une sensation très agréable que de l'entendre rire. Et c'était désormais ce que je désirai.

Je lui pris la main, et le fis se relever. Antoine était plus grand que moi. Bien plus grand. On va dire que j'étais ... Plutôt petite. J'étais loin d'être impressionnante, pour sûr ! Ce n'était pas pour autant que je me laissai faire ... Bref. Je l'emmenait sur une colline, où l'on voyait parfaitement les alentours. C'était magnifique. On resta là, un moment à observer autour de nous. Nous pouvions merveilleusement voir l'école, on l'on voyait au loin les élèves qui parlaient dans la cour, ou en dehors. On voyait tout aussi bien la ville, qui grouillait de personnes, et des gens qui couraient - à croire que je n'étais pas la seule folle ! -. La plage, où quelques personnes se baignaient, profitant de la belle journée, et quelques couples, profitant du romantisme. Et derrière nous, se trouvait la rivière, qui était directement reliée au lac, avec la forêt entre les deux. C'était vraiment magnifique. Oh, et bien sûr, je passe les détails ! Cette île était le plus bel endroit que je n'avais jamais vu durant toutes les années de ma vie. Je gardai la main d'Antoine, cette fois. Il avait parut surpris que je la lâche subitement, quelques heures plus tôt. Je me permettai alors de la garder, cette fois, songeant que cela ne le dérangeait pas. Peut-être était-ce le cas ? Je n'en sais trop rien. Je me tournai vers lui, m'approchait et l'enlaçait, les bras autour de son cou. J'étais bien en sa présance, et j'espérai que cette acolade ne le dérangerait pas.

Malheureusement, mon pied vint gacher la scène. Je perdis mon équilibre, et l'on tomba tous les deux, roulant le long de la colline, jusqu'à ce que j'attérisse ... Dans la rivière ! Heureusement que ce n'était pas profond. Un fou rire ? Oui, c'est bien ce que j'eus à ce moment-là, durant, disons, 5 minutes ? Oh, j'étais trempée, mais, je savais que je sécherai vite, il faisait très chaud. Je sortis de la rivière, marchant bizarrement et m'installant près d'Antoine.

"Désolée ! Tu ne t'es pas fais mal, au moins ?"


Je retirai mon gilet et le posai au soleil à côté de moi. Je retirai mes chaussures, que je vidais de leur eau, les posant à côté de mon gilet, et je passai ma main dans mes cheveux, les secouant un peu, pour les replacer correctement. J'avais toujours ce même sourire sur mes lèvres. Je me trouvai ridicule. Mais, qu'importe ? Je regardai la rivière, et je m'imaginai la scène d'en dehors de mon corps. Cela avait dû être drôle. J'étais vraiment maladroite, et douée qu'à ne gâcher les bons moments !!
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangeacademyrpg.forumactif.org
Antoine Guyot
Professeur de Mathématiques
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 18
Localisation : Partout et nul part.

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Dim 30 Mar - 10:36

"Non, j'aime être avec toi ! De plus, tu me remets toujours sur un chemin un peu plus sérieux, et cela ne me fait pas de mal !"

Atsuka lui sourit de nouveau, ce qui eut pour effet de troublé d'avantage Antoine. Il ressentait des émotions très instables, en ce moment même. Il regarda la directrice plus attentivement. Elle semblait réfléchir. Il préféra ne pas gâcher sa réflexion et se tut, se contentant de l'observer. Soudainement, son amie se leva et le prit par la main. Ils marchèrent un moment, en silence. Le prof de maths se demandait où elle l'emmenait, et lorsqu'il remarqua qu'ils gravissaient une pente, et qu'ils arrivaient en haut d'une colline, il ne fut absolument pas déçu du paysage. Il n'était jamais venu ici, c'était la première fois! Le panorama était juste époustouflant. On voyait absolument tout. Il ne se doutait pas que les environs étaient si larges, lui qui ne s'aventurait jamais bien loin, de peur de se perdre. D'ici, i lavait l'impression de visiter tous les lieux, sans bouger. Il sourit à ce spectacle impressionnant, et comme si la scène avait autant bouleversée Atsuka que lui, elle le serra dans ses bras.

Antoine resta stupéfait un moment. Il cessa de respirer durant quelques instants, tellement il était sous le choc. Mais il n'était pas au bout de ses surprises! Il perdit l'équilibre en même temps que la jeune femme et ils se retrouvèrent à rouler dans l'herbe verte de la colline. La pente était raide et ils gagnèrent en vitesse. Dans la confusion la plus totale, il entendit un bruit d'éclaboussure et il remarqua qu'il ne tombait plus. Un peu hésitant, il ouvrit les yeux. Allongé sur l'herbe, il remarqua Atsuka qui avait terminé sa chute dans la rivière. Il avait eut beaucoup de chance de ne pas être tombé, lui aussi! Il s'inquiéta et alors qu'il se relevait vivement pour voir si elle était blessée, elle éclata de rire. Soulagé, il se laissa retomber dans l'herbe, le cœur battant. Il se mit à rire nerveusement, lui aussi. Pendant quelques instants, il avait bien crut qu'elle s'était fait mal. Elle sortit de l'eau, et trempée, vint le rejoindre. Il s'assit et la regarda enlever sa veste mouillée et ses chaussures gorgées d'eau.

"Désolée ! Tu ne t'es pas fais mal, au moins ?"
- Tu ne devrais pas t'inquiéter pour moi Atsuka! Mais plutôt pour toi : tu es trempée maintenant! Tu es sûr que tout va bien? Tu dois avoir froid.

Et là! Accrochez-vous à vos sièges cher lecteur ... Antoine s'approcha d'Atsuka, et comme il n'avait pas de veste à lui prêter, il s'assit tout prêt d'elle et la serra dans ses bras, pour la réchauffer. Oui, oui. Vous m'avez bien lu. Et non, Antoine n'est pas possédé par une double-personnalité ou quelque chose comme ça. Il avait fait ça plus par automatisme, instinct et amitié, plutôt que pour autre chose! Mais sous vos regards ébahis, je vais continuer mon récit. Donc Antoine serrait Atsuka contre lui, et alors que la température ambiante était assez tiède, il eut l'impression d'avoir une bouffée de chaleur, comme si on les avait expédié dans un four. Il prit conscience de son geste et, puisqu'on ne change pas les gens comme ça, desserra son étreinte et eut un mouvement de recul. Son visage se teinta d'une couleur pourpre et il baissa le regard, confus.

- Excuse-moi, je n'aurai pas dut ... Je suis désolé ...


♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuka Muroko
Fondatrice et Directrice de l'école ainsi que prof de Français
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 18
Localisation : Partout à vous surveiller

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Dim 30 Mar - 20:16



~ Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ?

« La raison a ses raisons que la raison ignore. »
Atsuka & Antoine



Il me demanda à son tour si, moi, j'allais bien. J'hochai doucement la tête, mais il fit quelque chose qui me surprit, qui me laissait ... Silencieuse. Il me prit dans ses bras, certainement afin de me réchauffer. Je restais surprise, étonnée. Antoine était plutôt renfermé d'habitude, et il n'était pas du genre à avoir de tels contacts humains, venant de lui. Cela me faisait chaud au cœur, mais cela ne dura que jusqu'à ce qu'une température ambiante règne. Soudainement, il se retira, et eut un mouvement de recul. Son visage reprit une couleur rouge, et il baissa le regard, d'un air confus. Il s'excusa, mais, moi, cela ne me dérangeait aucunement. J'aimais être là.

"Oh, non, ce n'est pas grave ! Cela ne me dérange aucunement ... Au contraire ..."


Ces derniers mots m'avaient échappés, et je ne désirai pas vraiment savoir comment il allait réagir. Mes joues devinrent rouges, et je me jetai presque dans ses bras, afin qu'il ne voit pas ma tête, et que je ne vois pas sa réaction. J'avais ma tête enfouie dans son torse, et prenant une grande inspiration, j'humais sa douce odeur. Et, je me retrouvais emportée, presque comme droguée à cette odeur. Je la trouvais si douce ... J'étais transportée, ailleurs. Je finis par relevé légèrement la tête afin de la mettre dans son cou, et je fermai les yeux, bercée par son odeur, et le doux son de sa respiration.

Je restai ainsi quelques minutes, et je faillis presque m'endormir, tellement j'étais bien. Mais, je ne pouvais rester ici, et risquer de l’embarrasser. Je me relevai rapidement, et me mit sous ma forme de loup. Je me jetai littéralement sur lui, et lui léchait le visage, en remuant la queue. Le pauvre devait être trempé, et cela ne devait pas être agréable ! Mais, lorsque j'étais embarrassée, ou gênée, j'avais toujours des réactions bizarres. Celle-la en faisait partie ! Allons, qui a pour idée de se jeter en loup sur l'homme qui ne nous laisse pas indifférente afin de lui laver le visage à coup de langue de loup ? Qui, franchement, à part une idiote comme moi ? Enfin.

Après plusieurs minutes, à nouveau, je me retirai de sur lui, et partie me cacher derrière un arbre. Je me trouvai bien idiote. Je me demandais sérieusement ce qui pouvait bien lui passer dans la tête. Je me laissai glisser contre le tronc, afin de me retrouver assise par terre. J'étais partie assez rapidement, je ne savais même pas s'il avait vu où est-ce que j'étais partie. Et franchement, cela m'aurait arrangé. Je laissais tomber ma tête contre l'arbre, dans un petit bruit. Je m'étais fais mal, mais, la douleur m'importait peu, à cet instant. Tout ce qui se passait ... Tout ça était tout ce que je ne désirai pas. J'étais en train de tomber amoureuse. Oui, et en plus, je ne faisais que des conneries. Mon cœur ne dés-accélérait pas, il battait comme un fou, je n'arrivais pas retrouver une respiration calme et correcte. Trop de sentiments nouveaux me passaient par la tête. Tout était différent, je n'avais jamais connu ça auparavant. Mes mains tremblaient, et devenaient moites, mes pensées étaient troublées, je ne savais plus vraiment ce que je ressentais. J'étais perdue, désorientée. Je me trouvai bien faible, et bien mauviette de rester ainsi cachée derrière un arbre. De cacher mes sentiments, et mes états d'âmes. Je me trouvai idiote, oui, très idiote. Et lui, devait certainement me trouver bizarre. Je n'osais même pas passer ma tête en dehors de derrière cet arbre, afin de savoir où il était. Je n'osais même pas humer l'air, afin de repérer la position de son odeur. Tout ce que j'osais faire, c'était me recroqueviller sur moi-même, et fermer les yeux. J'étais en train de gâcher cette journée, pourtant si prometteuse. J'étais en train de gâcher sa journée, de gâcher ma journée, de gâcher notre journée ... Je soupirai un grand coup, n'ouvrant toujours pas les yeux, me bouchant presque le nez, afin de ne pas repérer instinctivement son odeur. Je voulais presque partir. Mais, j'espérais qu'il ne m'en voudrait pas ...

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangeacademyrpg.forumactif.org
Antoine Guyot
Professeur de Mathématiques
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 18
Localisation : Partout et nul part.

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Lun 31 Mar - 17:02

"Oh, non, ce n'est pas grave ! Cela ne me dérange aucunement ... Au contraire ..."

Antoine fut assez surpris des dernières paroles d'Atsuka, mais aussi très embarrassé. Avant d'esquisser le moindres gestes, voilà que la directrice se jetait littéralement à son cou. Il rougit de plus belle et doucement, il se détendit, appréciant presque ce contact si rapproché. Il avait l'impression d'être dans un rêve ... Comment? Comment pouvait-on montrer tant d'affection à quelqu'un? Oui, il rêvait, c'état ça ... Il ferma les yeux et se concentra pour identifier les émotions qu'il ressentait. Embarras, surprise, crainte, timidité, angoisse ... chaleur, bien-être? Il était devenu fou, non? Il essaya de calmer vainement les battements fous de son cœur mais n'y arriva pas. Finalement, ce fut la jeune femme qui réagit en première, s'éloignant un peu de lui. Mais, et il ne s'y attendait pas le moins du monde, elle se transforma en loup et lui bondit dessus. Il émit un petit cri de surprise. Atsuka, une hybride? A moins que ce soit son don ... Mais c'était impossible! Couché sur l'herbe, il sentit un contact humide et brûlant sur son visage. Comme si un chien lui léchait joyeusement le visage. Mais ce n'était pas un petit toutou, c'était .. c'était .. Atsuka!

Il faillit presque en rire. Etrangement, en plus d'être embarrassé à un point impensable, il se sentait bien ... Il essaya d'oublier quelques instants qui était la personne qui lui témoignait ce geste et il s'imagina un chien. Oui, un gros chien. Il adorait les animaux. Il l'aurait volontiers serré dans ses bras mais il n'arrivait pas à se détacher de l'animal imposant qui l'écrasait, et imaginait dans les pupilles du loup, les yeux de la directrice, ce qui le déstabilisa beaucoup, bien qu'il connaisse beaucoup d'hybrides et que ce n'était pas la première fois qu'il assistait à une transformation. Subitement, Atsuka se releva et sans qu'Antoine n'est put savoir où elle était partie, il se releva et s'essuya le visage d'un revers de manche. Debout, il observa les alentours. Il ne la voyait nul part. Pourquoi cet élan si soudain? Avait-il fait quelque chose de mal? En réalité, c'était lui le problème ... Il soupira.

Il ne voulait pas la laisser toute seule. Devait-il user de ses pouvoirs pour la retrouver? Elle pourrait bien se blesser ... Ou peut-être l'était-elle déjà ... ? Il ferma les yeux, se concentra vivement et son ouï sembla changer. Il entendit la brise dans l'herbe, le chant des oiseaux, le craquement des branches sous leur poids, la respiration d'un hibou endormi dans un creux, et enfin, une respiration plus saccadée, plus humaine. Toujours les yeux fermés, il avança, seulement guidé par ses oreilles. Il s'arrêta et ouvrit les yeux sur un arbre au large tronc. Il était convaincu qu'Atsuka se trouvait derrière. Il tenta de se calmer à son tour et d'un pas hésitant, contourna l'arbre et la trouva, assise sur le sol. Maladroit, il s'accroupit à sa hauteur. Il vit une traînée rougeâtre sur le tronc. Il écarquilla les yeux de panique, et passa délicatement sa main dans les cheveux de la directrice. Lorsqu'il la retira, elle était tâchée de sang.

- Tu es blessée Atsuka! Comment t'es-tu fait ça? Je suis tellement désolé, je ne suis pas ce que tu crois ... C'est une journée merveilleuse mais je suis bien trop coincé ...

Il se leva vivement, sortit un paquet de mouchoir de sa poche, car oui Antoine se baladait souvent avec, étant assez allergique au pollen alors voilà quoi, et il descendit à la rivière qui coulait non loin. Il trempa le mouchoir dans l'eau, et presque en courant, se rassit devant Atsuka et très délicatement, lui appliqua le mouchoir imbibé d'eau sur sa petite plaie. C'était artificiel mais il fallait arrêter le saignement. Heureusement, on lui avait appris à penser des blessures ... En réalité, il n'avait pas eut le choix d'apprendre. Lorsqu'il vivait encore à l'orphelinat, les enfants étaient souvent livrés à eux-mêmes et lorsqu'un d'entre eux se blessait, il fallait bien s'occuper de lui! C'était souvent Antoine qui s'y collait et il était devenu assez habile de ses mains, pour ça.

- Ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave. C'est juste une grosse égratignure. Tu as mal?

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teiko Koeyko
Fondatrice, vampire et élève de 7ème année
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 18
Localisation : In your face mouah ah ah

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Dim 6 Avr - 19:09



~ Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ?

« La raison a ses raisons que la raison ignore. »
Atsuka & Antoine


Antoine arriva à mon plus grand malheur. Il passa sa main derrière ma tête, mais, je n'osai pas ouvrir les yeux. Il s'exclama que j'étais blessée. Moi-même je ne le savais pas. Etait-ce lorsque je m'étais cogné la tête dans l'arbre ? J'ouvris les yeux, cette fois-ci. Il sortit un paquet de mouchoirs de sa poche, il le trempa dans l'eaun et revint près de moi, afin d'appliquer doucement ce mouchoir sur la plaie. Il me demanda si j'avais mal, j'haussai les épaules. Je ne ressentai que des piquotements.

Je me redressai vers lui, et lui dit d'une voix étouffée :

"C'est moi qui suis désolée. Je suis vraiment idiote. Je sais même pas pourquoi ... Enfin. J'apprécie beaucoup cette journée."


Je me jetai à nouveau dans ses bras. Et cette fois, j'y restai. Je l'avais fais tomber par terre, mais, j'avais aussi retenu sa tête, afin qu'il ne se fasse pas mal. J'avais ma tête enfouie dans son cou, et je respirai son odeur. Je calai ma respiration sur la sienne, assez rapide, je dois dire. Peut-être était-ce parce qu'il était nerveux de nature ? Je lui fis un petit bisou dans le cou, et je m'y logeai doucement à nouveau.

Je commençai à m'endormir, lorsque soudainement, je me relevai. Je m'assis sur lui, telle une petite fille. Je devais reprendre confiance en moi, je devais arrêter d'être idiote, de paraître idiote. Je lui fis un grand sourire, un bisou sur le front, et je lui lançai :

" Merci de m'avoir soignée, au fait ! Sinon, tu veux qu'on reste là, qu'on s'promène, qu'on retourne en ville ? A moins que tu préfères rentrer ?"


Je lui fis un grand sourire, à nouveau. Je regardai autour de moi, il devait être aux alentours de 10h.

[Désolée, c'pas top]
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Guyot
Professeur de Mathématiques
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 18
Localisation : Partout et nul part.

Carte d'Identité
Avertissements : :
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   Mar 8 Avr - 15:53

"C'est moi qui suis désolée. Je suis vraiment idiote. Je sais même pas pourquoi ... Enfin. J'apprécie beaucoup cette journée."

Antoine était loin de lâché le morceau : pour lui, cette journée était un peu gâchée par sa faute, et rien que par la sienne. Atsuka n'était pas idiote, loin de là! C'était lui qui l'était. La directrice se jeta dans ses bras et il bascula à l'arrière mais alors qu'il se préparait au choc, des mains se faufilèrent derrière sa tête et le retinrent juste à temps. Il rougit violemment, le cœur battant. Il venait d'avoir une révélation : les amis, même très proches, se prouvaient-ils leur affection comme ça? Non, il en était certain. Par contre, il y avait une autre catégorie de personnes ... Il en eut le souffle coupé durant quelques secondes. Ses esprits s'embrouillèrent et une brume épaisse s'installa dans son cœur. Amoureux? Est-ce que ... est-ce qu'Atsuka l'aimait? Il en doutait vraiment ... Comment pouvait-on l'aimer, lui? Il n'avait rien pour plaire : il n'était pas franchement ouvert, pas bavard, très maladroit, et en plus il n'avait pas un physique de rêve bien qu'il est son charme mais un charme bien caché, en fait.

" Merci de m'avoir soignée, au fait ! Sinon, tu veux qu'on reste là, qu'on s'promène, qu'on retourne en ville ? A moins que tu préfères rentrer ?"

Atsuka semblait avoir repris de son assurance, mais cet élan brisa par contre toute celle d'Antoine. Celle qu'il avait acquit durant la journée n'était plus qu'un souvenir. Il regarda presque horrifié la jeune femme et il dut luter pour calmer sa respiration. La perspective d'aller en ville le terrifia. Et il n'avait pas le courage de se lever non plus. Il préférait rester ici, en fait. C'était calme. Et puis, il fallait qu'il mette de l'ordre dans ses esprits. Pour l'instant, il était encore sonné et bouleversé. Il n'arrivait pas à réfléchir calmement. D'abord, il devait tenté de retrouver le teint pâle habituel de son visage. Pour l'instant, ses joues lui brûlaient et il se doutait bien qu'il devait ressembler à un piment. Il s'assit à son tour, et se dégagea en douceur d'Atsuka. Il lui adressa un sourire tout timide et tourna la tête, trop confus pour lui parler. Pourquoi était-il comme ça? D'accord, il tait timide et nerveux de nature, mais tout de même ... Il n'avait jamais ressenti ça avec quiconque. Était-ce la directrice qui lui faisait cet effet? Mais comment? C'était impossible! Ils se connaissaient depuis si peu de temps, et ils s'étaient rarement adressés la parole.

Mais voilà. Ses sentiments avaient changé à l'égard de la jeune femme, depuis la veille. Il s'en était rendu compte mais avait refusé de se l'avouer. Après tout, ils étaient juste amis, non? C'était peut-être ça qui le rendait si troublé : d'avoir un ami, un vrai. Mais pourtant, il sentait que ce n'était pas ça la raison de son affolement. Alors quoi? Il chassait l'idée qui lui tiraillait l'esprit : et si il n'était pas totalement indifférent à Atsuka? Peut-être même que c'était réciproque. Voilà! Son teint qui avait presque retrouvé sa couleur habituelle redevint rouge à nouveau et il eut un mouvement brusque. Il se cacha le visage dans ses mains, les genoux ramené contre lui.

- Et ... et si nous restions là? balbutia-t-il. C'est un bel endroit.

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade entre amis ... Amis, seulement amis ... ? [PV : Antoine Guyot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strange Academy  :: Les Divers Bâtiments :: En dehors de l'académie :: La ville-
Sauter vers: